Résultats

Amélioration de l'écriture après quelques séances

L'objectif est d'obtenir une écriture lisible, rapide et sans douleur tout en respectant son originalité.

L'année 2018 commence bien ! Voici quelques exemples des diplômes remis en début d'année :

Jules, élève de CE2

Antoine, élève de CM1

Antonin, élève de CM2

Gaspard, collégien en 6ème

Valentin, collégien en 5ème

Lucas, collégien en 4ème

L'impact de la mauvaise tenue de crayon sur la forme de l'écriture est plus ou moins important du fait que les stratégies compensatoires sont plus ou moins efficaces.

Mais en grandissant, l'exigence de rapidité augmente. C'est alors que les stratégies compensatoires ne suffisent plus : soit l'élève ne peut plus suivre le rythme de la classe (vitesse d'exécution trop lente) soit on constate une dégradation de la forme de l'écriture (illisibilité).

B., élève de CE1

AVANT

APRÈS

E., élève de CE1

AVANT

APRÈS

M., élève de CE2

AVANT

APRÈS

R., élève de CE2

AVANT

APRÈS

T., collégien en 5ème

AVANT

APRÈS

L., lycéen en 2nde

AVANT

APRÈS

Quelques exemples des diplômes remis en fin d'année scolaire 2016-2017 :

Antoine, élève de CM1

Arthur, élève de CE2

Martin, élève de CE2

Gauthier, élève de CM2

Voici les progrès réalisés par des personnes que j'ai aidées.

A., élève de CP

Les pages ci-dessous montrent l'évolution (en situation scolaire) de l'écriture d'un élève de CP.

Son cahier de textes a été scanné lors des séances mensuelles.

AVANT LA REEDUCATION – SEANCE 1 (octobre 2016)

SEANCE 2 (novembre 2016)

SEANCE 3 (décembre 2016)

SEANCE 4 (janvier 2017)

SEANCE 7 (avril 2017)

EN FIN DE REEDUCATION (juin 2017)

M., collégien en 5ème

AVANT

M. avait des problèmes de lisibilité et de douleurs au niveau du bras.

APRÈS

Après 6 séances, M. a obtenu une écriture lisible et indolore.
C'est plus motivant de travailler quand on peut facilement relire son agenda et ses cours !

K., élève de CE1

AVANT

K. avait juste besoin de quelques conseils pour améliorer sa vitesse d'écriture. Elle écrivait 30 lettres par minute.

APRÈS

Après 4 séances, K. a gagné en vitesse : elle est passée à 50 lettres par minute.

M., collégien en 4ème

AVANT

M. avait des problèmes de tenue de crayon et de lisibilité. De plus, il était pénalisé par sa lenteur car il n'allait jamais au bout de ses interrogations.

APRÈS

Après 7 séances, M. a enfin été noté sur 20 lors des interrogations écrites.
De ce fait, sa moyenne générale a augmenté.

P., élève de CE2

AVANT

P. a initialement été diagnostiqué dyspraxique. Il a ensuite été suivi en psychomotricité avant que sa maman ne me contacte pour des séances de rééducation de l'écriture. Il avait des problèmes de lisibilité et de rapidité. Ses leçons étaient parfois copiées par un camarade ou par la maîtresse.

APRÈS

Après 5 séances, P. a copié cette poésie en classe et a obtenu les félicitations de son enseignante.